www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Actualités et actions nationales 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
26 août 2019

Abaisser les effectifs dans toutes les classes : une urgence !

La baisse des effectifs dans toutes les classes est incontestablement l’un des leviers de la réussite scolaire et l’une des préoccupations majeures des enseignantes et enseignants des écoles. Le ministre lui-même l’a reconnu, en dédoublant les classes de CP et CE1 en REP et REP+. Le président de la République a annoncé vouloir poursuivre cette diminution de la taille des classes en affichant un objectif de 24 élèves en GS, CP et CE1 hors éducation prioritaire. Pour que cette baisse n’entraîne pas une surcharge des autres classes, il est indispensable de créer des postes, car celle-ci ne peut s’effectuer à moyens constants. La mise en place des CP et CE1 en éducation prioritaire a fortement impacté l’école rurale, la maternelle et les postes « plus de maîtres que de classes » qui ont quasiment tous été supprimés. Comment atteindre cet objectif quand dans le même temps, le nombre de postes au concours est en baisse et que des suppressions de postes fonctionnaires sont envisagées ? 

Le SNUipp-FSU exige un effort sur tous les territoires pour répondre aux besoins et garantir pas plus de 25 élèves par classe, pas plus de 20 en éducation prioritaire. Et c’est possible ! Si l’on avait distribué les postes consacrés aux dédoublements des classes de CP et CE1 à l’ensemble des classes de l’éducation prioritaire, aucune ne dépasserait les 20 élèves. Depuis une dizaine d’années, le nombre d’élèves par classe en France reste en moyenne de 23, une moyenne qui cache de grandes disparités, de nombreux effectifs dépassant largement les 25, allant jusqu’à trente en certains endroits. Il est aussi bien au-dessus de la moyenne OCDE fixée à 21 et des pays bien classés aux évaluations Pisa comme la Finlande qui compte 19 élèves en moyenne. 

Mais les 2 325 créations de postes de cette rentrée sont loin de répondre à ces objectifs, y compris celui de mettre en œuvre dans de bonnes conditions la mesure phare sur l’obligation d’instruction à 3 ans. 

Il est urgent que le ministère rende concrète la priorité à l’école primaire qui reste aujourd’hui largement sous-investie.

JPG - 18.6 ko
effectifs

Pour aller plus loin, lire notre dossier ICI. 

 

16 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.