www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Archives 2007 - 2011 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
20 février 2009

Chantage à la prime... ou la politique de la carotte

Les collègues de CM2 qui n’ont pas fait "tout comme ils devaient" n’auront pas les 400 euros... comme tous les autres collègues des autres classes !

Si tu veux ta prime, fais ce que l’on te dit comme on te le dit . Et tais-toi !

Voilà le type de mail qu’une directrice ou un directeur peut recevoir !

Madame la directrice, Monsieur le directeur, Sauf erreur de ma part, vous n’avez pas effectué la remontée des résultats de vos élèves à l’évaluation avec l’application informatique. J’en prends acte.

Cependant, faute de cette transmission, la prime dont a parlé le ministre ne pourra pas être versée.

J’ajoute que la date de remontée des résultats est reportée au 28 février.

La question de la prime pose réellement problème :

Seules les évaluations nationales méritent une reconnaissance financière ? Celles que chaque enseignant conçoit, fait passer, corrige ne valent pas cette reconnaissance ?

Pourquoi une prime à certains enseignants et pas aux autres ? Comme on trouve de l’argent pour les primes, ne pourrait-on pas augmenter les salaires de TOUS les enseignants ?

Est-ce pour diviser les enseignants entre eux que l’on a procédé de la sorte ?

Quand les items concernant des notions qui n’ont pas encore été abordées n’ont pas été donnés aux élèves, est-ce une faute de l’enseignant ? Est-il souhaitable de faire passer des exercices aux élèves sur des sujets qui n’ont pas encore été travaillés en classe ? Que peuvent bien penser les parents des enseignants qui n’ont pas travaillé des sujets qui apparaissent dans des évaluations NATIONALES ? Si l’on voulait discréditer l’école, s’y prendrait-on autrement ?

Il serait totalement absurde de "punir" des enseignants pour ne pas avoir fait passer des items concernant des notions non abordées... Dans tous les cas, nous sommes contre ce système de primes qui avilit, divise et se moque ouvertement de la profession !

 

18 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.