www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Publications et Revue de presse 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
12 mars 2009

Bulletin N° 172 Mars 2009

Certes, la crise de notre système est là ! Elle est dure et démontre à qui voudrait l’ignorer combien il est nécessaire d’envisager un autre avenir. Mais elle a bon dos, la crise. Elle permet de tout justifier et notamment les chiffres désastreux du nombre des chômeurs. Elle permet aussi à ce gouvernement de ne pas assumer les résultats de la politique qu’il mène, à savoir le creusement des inégalités et l’augmentation de la précarité tandis qu’une petite frange de la population s’enrichit toujours plus et a la main sur tout. Il est maintenant venu le temps où tout cela doit s’arrêter. Si Sarkozy, Fillon et autre Darcos s’entêtent encore, il va bien falloir les contraidre à changer…

La politique gouvernementale en matière de services publics et en particulier de service public de l’Education va à l’encontre des attentes de la population et des enseignants. La RGPP (réforme générale des politiques publiques) a pour unique but de réduire le périmètre et les missions de Service Public, le nombre de fonctionnaires, de généraliser la mobilité, la flexibilité et la précarité.

Les enseignants ont manifesté leur refus d’une telle politique :

- en se mobilisant très fortement dès le 19 octobre lors de la manifestation nationale à Paris,

- lors de l’appel à la grève le 20 novembre dans les écoles

- et encore très fortement le 29 janvier dans le cadre de l’appel interprofessionnel pour l’emploi, l’amélioration du pouvoir d’achat, la réduction des inégalités et dans l’Education l’exigence d’un autre budget qui passe par une programmation des postes en fonction des besoins, le développement de la maternelle et des réseaux d’aide et du système de remplacement, le renforcement de la formation initiale et continue, la revalorisation du métier d’enseignant… et aussi pour la mise en place d’un vrai dialogue social, le respect des personnels et le respect des droits syndicaux.

Force est de constater que, malgré quelques reculs du ministre de l’éducation sur certains sujets et quelques effets d’annonce du Président de la République sur les minima sociaux et l’indemnisation du chômage partiel, la politique gouvernementale ne change absolument pas de cap et est toujours orientée vers la casse à court terme de l’ensemble du Service Public Français. Elle contribue aussi à aggraver les effets de la crise dans le secteur privé où la situation est de plus en plus inquiétante : les licenciements se multiplient et ce sont les salariés qui font les frais de cette politique libérale.

C’est pourquoi nous appelons tous les collègues, enseignants et non-enseignants à se mobiliser à nouveau très fortement à l’appel de l’ensemble des fédérations et confédérations lors de la journée d’action interprofessionnelle du 19 mars

C. Villacampa ; D.Sage ; F. Prémaud

 

19 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.