www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : AE-AVS-EVS... 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
17 janvier 2007

EVS : la honte !!!!!!

Des Emplois Vie Scolaire nous sommes en train de passer aux Emplois Vraiment Serviables. En effet, la situation, déjà guère reluisante de ces emplois (précarité du statut, missions qui trop souvent amènent les personnes à faire ce que les autres ne veulent pas...), se dégrade de plus en plus ici et partout en France.

De plus en plus, des personnes engagées en CAV (Contrat d’ Avenir) ou en CAE (Contrat d’ Aide à l’Embauche) se plaignent du traitement qui leur est accordé. Nous voyons par exemple des CAV se transformer en CAE pour, soit disant, des raisons budgétaires en plein milieu d’un contrat engagé. Afin que personne ne conteste, on leur explique que s’ils ne font pas ce changement de contrat, ils ne seront pas payés. Et devant la peur du chômage, que ces personnes cherche à fuir (rappelons que ces types de contrat sont des contrats de réinsertion professionnelle et donc proposer en priorité à des personnes au chômage) cela marche et ils acceptent sans rien dire.

De plus, en invoquant les mêmes excuses, on demande, parfois aux EVS de changer de missions : par exemple, une EVS engagée pour des missions administratives en CAV a brutalement (par obligation) changé de contrat pour passer en CAE pour des missions d’intégration scolaire (AVS) dans la même école acceptant car on menacé de ne plus la payer si elle refusait. Elle a ainsi perdu 6h de temps de travail et donc une partie de salaire qui va avec.

D’autres EVS se plaignent d’un retard systématique dans les paiements de leurs salaires. En essayant de savoir d’où venaient ces retards, nous avons pu apprendre que tout part du ministère et tant que celui-ci n’a pas débloqué les fonds nécessaires chaque mois, les organismes intermédiaires ne peuvent pas versés les salaires dans les temps. Cela entraîne chez la plupart des EVS des complications pour le paiement de leur facture en fin de mois. Ainsi, le même gouvernement créateur de précarité en essayant de nous faire croire qu’ils veulent aider les gens, enfonce en peu plus ces mêmes personnes en retardant le paiement de leurs salaires.

 

14 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.