www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Archives 2007 - 2011 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
20 mars 2009

GREVE DU 19 MARS : FORTE MOBILISATION DANS LES ECOLES

3 millions de manifestants dans toute la France !

En nous basant, comme lors des précédentes grèves, sur toutes les remontées des chiffres de grévistes dans les écoles, sur 500 collègues, 81% d’entre eux étaient en grève ce jeudi. L’IA a, quant à lui, avancé le chiffre de 57% de grévistes... La manifestation interprofessionnelle de Limoges a rassemblé 35 000 personnes, encore plus que le 29 janvier. Un sondage à propos de la grève et des revendications portées par les manifestants faisait état de 73% d’opinions favorables.

Réponse de l’Elysée et Matignon : les effets du plan de relance vont se faire sentir, on ne change donc rien et on continue. Ils sont sourds... devons-nous rester muets ?

Pour la troisième fois en quelques mois les enseignants des écoles se sont massivement mobilisés aux côtés de l’ensemble des salariés : près de 60 % d’entre eux sont en grève aujourd’hui.

Le ministre de l’éducation nationale restera-t-il sourd aux messages répétés que lui envoient plusieurs centaines de milliers d’enseignants des écoles dont les demandes sont largement partagées par 3 français sur 4 ? Comment comprendre que le ministère s’entête à supprimer 3000 postes d’enseignants en RASED et de diminuer de 3000 le nombre de postes au concours alors que, plus que jamais en temps de crise il est nécessaire d’investir dans la formation pour transformer l’école et assurer la réussite de tous les élèves ? Suppressions de postes d’autant plus inadmissibles que les écoles élémentaires et maternelles accueilleront 14 000 élèves supplémentaires en septembre 2009. Le ministre de l’éducation doit cesser de se dérober à tout véritable dialogue social, comme il l’a fait lors de la négociation préalable et engager de véritables négociations sur l’ensemble de la politique éducative et budgétaire. La formation des enseignants constitue une question cruciale pour l’avenir de l’école et des élèves : les futurs enseignants doivent recevoir une véritable formation professionnelle en alternance entre stages et formation à l’IUFM. Comment comprendre que le ministère veuille, dans la précipitation et la confusion, supprimer cette première année de formation professionnelle ? Le SNUipp demande que soit retiré l’actuel projet de réforme et que s’engagent un débat national et de véritables négociations. Il demande le maintien des concours actuels pour la session 2010 ainsi que le rétablissement du nombre de postes au concours. L’avenir de l’école et la réussite de tous les élèves nécessitent que le ministre prenne la mesure de la colère et du rejet que provoque sa politique éducative et budgétaire. Il doit répondre sans tarder à cette exigence de dialogue social. Sans réponse de sa part, le SNUipp continuera d’appeler les enseignants des écoles à poursuivre leurs mobilisations.

Paris, le 19 mars 2009

 

13 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.