www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Actualités et actions locales 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
10 avril 2020

Carte scolaire : CTSD le 14 avril màj 11/04

CTSD convoqué mardi 14 avril à 14h

L’Académie se voit dotée de 25 postes supplémentaires répartis entre les 3 départements. Le CTA (Comité Technique Académique s’est tenu ce vendredi 10 avril et la répartition est :

- 12 postes pour la Haute-Vienne
- 8 postes pour la Corrèze
- 5 postes pour la Creuse

Les besoins sont bien supérieurs à cette dotation, c’est un fait, comme c’est aussi un fait que cette dotation n’était pas prévue initialement (pour rappel, 0 poste en plus, répartis équitablement entre les 3 départements, a contrario des années précédentes où Corrèze et Creuse avaient rendu des postes que la Haute-Vienne avait récupérés). Nous avions alors dénoncé ces mesures injustes.

La répartition proposée par la rectrice est proportionnelle au nombre des PE par département.

Pour le SNUipp-FSU 87, proposer une autre répartition revient à faire ce qui avait été fait et dénoncé les années précédentes. Pas question donc de demander 1 ou 2 postes de plus ou de moins pour les uns ou les autres, c’est rentrer dans une autre approche que nous ne pouvons accepter.

Combien de fois faudra-t-il dire que nous ne voulons pas déshabiller les uns pour habiller les autres ?

Nous avons reçu la convocation pour le CTSD reprogrammé au mardi 14 avril.

Un groupe de travail sur le mouvement est convoqué jeudi 16 avril.

La circulaire du mouvement sera publiée le vendredi 17 avril 2020. (lu dans la lettre hebdo n°27)

Le CDEN est convoqué le vendredi 17 avril. Il nous a été annoncé devoir se passer par échange de mails. Après contacts avec nos collègues des autres syndicats représentatifs, nous avons produit un courrier adressé au Préfet et transmis pour information à la DASEN dans lequel nous demandons que le CDEN ait lieu sous forme de visio-conférence, comme se tiennent toutes les autres instances (CHSCT, CTSD, CAPD, GT) dans la période que nous connaissons.

RAPPEL

M. Gauthier nous avait contacté ce mercredi pour donner des informations à propos de la carte scolaire à venir.

- la DSDEN a bien pris en compte les annonces de Blanquer : les fermetures dans les communes de moins de 5000 h ne se feront que si le maire est d’accord. Donc si des suppressions devaient avoir lieu, elles le seraient de manière très marginale.

Nous lui avons dit que l’annonce de Blanquer devait être vue dans son intégralité, c’est à dire avec une rallonge de moyens. Il conviendrait donc que la DSDEN se renseigne sur le nombre de moyens supplémentaires octroyés dans ce cadre là. Je lui ai dit de le corréler au nombre de fermetures initialement prévues par l’administration, de façon à ce que le reste de la carte scolaire, les ouvertures, mais aussi les autres postes que ceux d’adjoints, ne subissent pas cette annonce.

- Il n’y aura pas de GT carte scolaire faute de temps. Des documents de travail doivent nous être envoyés en début de semaine prochaine avec leur proposition de mesures de carte. Je lui ai proposé qu’on lui renvoie ensuite des commentaires sur les propositions avec les situations nous posant problème mais aussi des ouvertures qui ne seraient pas proposées (notamment dans les écoles avec maternelle GS et le max à 24 qui n’a pas été remis en cause par Blanquer)

- le CTSD se tiendra le mardi 14 avril à 14H (et non le 6, puis le 9 comme préalablement prévu).

Quoiqu’il en soit, cette carte scolaire, dans les conditions dans laquelle elle se déroule, ne peut se faire comme si de rien n’était, de la même façon que l’école ne se poursuit pas comme si de rien n’était.

Il y a une absolue nécessité à ce que cette carte scolaire se fasse dans le consensus le plus absolu. Personne ne comprendrait qu’il puisse en être autrement.

M. Blanquer a fait des annonces sur une chaîne TV privée s’agissant de la carte scolaire.

Lire ICI.

Les IEN ont poursuivi leur travail dans leurs circonscriptions pour voir où fermer pour pouvoir ouvrir où les situations l’exigent. Nous avons été alertés sur plusieurs situations. Mais les copies sont donc à revoir depuis les annonces.

Les très fortes remontées des enquêtes envoyées aux écoles concernant leurs effectifs nous ont permis de pouvoir travailler et préparer nos arguments pour défendre chaque situation le justifiant. De plus, la période que nous traversons exige plus que jamais que, lors de la reprise de l’école, les conditions soient les meilleures possibles, notamment pour permettre à nos élèves les plus fragiles d’être aidés et soutenus au mieux.

Nous conseillons à chaque directeur de veiller à rapporter, au maire de leur commune, les propos du ministre qui a dit qu’aucune fermeture de classe dans le rural serait prononcée sans l’accord du maire.

Si vous n’avez pas encore répondu à notre enquête, il n’est pas trop tard !

Et n’oubliez pas, en ces temps de confinement où le temps passe parfois plus lentement, de vous en servir et d’aller ICI ou LA !

 

13 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.