www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires, Groupe de travail & audiences  / CTSD, CTA et CDEN (carte scolaire, rythmes,...) 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
14 avril 2020

Compte rendu du CTSD du 14 avril 20

présents : Mme Orlay, IA DASEN, M. Gauthier, IENA, M. Deteve, Mme Bonnet, M Rousseau IEN, Mme Grizon, SG de la DSDEN 87, M. Meuleman, secrétaire responsable de la DSDEN, 1 collègue du SGEN-CFDT, 4 collègues du SE UNSA et Marie-Mélanie Dumas, Franck Lenoir, Pascal Lavigerie, Cécile Dupuis et Fabrice Prémaud vos collègues de la FSU

Ce matin s’est tenu un moment d’échange également sous forme de visio conférence avec les services de l’administration. Nous avions envoyé ce document d’analyse issu des remontées effectuées par les collègues et nous ayant permis de faire des propositions dont l’une sera suivi directement d’effet puisque le RPI Vaulry / Chamboret se voit bénéficier d’une ouverture qui n’avait pas été prévue.

Nous avons tout d’abord lu une première déclaration liminaire sur les annonces du Président Macron concernant la sortie programmée du confinement et la reprise de l’école (à l’école) le 11 mai.

Nous avons ensuite lu une déclaration liminaire liée au sujet à l’ordre du jour, à savoir la carte scolaire.

La réponse de Mme Orlay :

Une carte scolaire la plus équitable possible ? Est-ce répondre à toute les demandes ? Est-ce le P/E ou le E/C ?

La restructuration des ERUN et CPC s’explique car quand il y a beaucoup de donneurs d’ordres cela complexifie la tâche.

Elle ne peut pas donner d’engagement sur la reprise de l’école. Les conditions d’hygiènes seront étudiées en CHSCTD.

Mme L’IA-DASEN explique sa démarche :

- Carte scolaire équitable

- Une démarche la plus équitable possible en prenant en compte les analyses de terrains et non les avis.

Le nombre de stagiaire augmente, donc le nombre de berceaux également et cela a des conséquences aussi sur le mouvement. Il est de plus en plus difficile de travailler avec ces contradictions.

La FSU fait remarquer qu’il faudra bien des gens pour occuper ces postes : choix entre plus de stagiaires, plus ineat/exeat, ou autre choix moins pertinent engager des contractuels, ou prendre des gens de la brigade de remplacement.

NB : Les SEGPA, qui ont subit des pertes de moyens alors que ce sont les élèves qui sont le plus éloigné du scolaire.

La FSU est porteuse de propositions.

L’administration : la carte scolaire est devenue un exercice difficile par l’ensemble des contraintes de tout le monde ("non mes contraintes mais nos contraintes")

administration : 66 stagiaires à titulariser donc autant d’ETP à la rentrée. Moins de stagiaires à la rentrée mais un solde positif au mouvement inter-degré.

Couvertures des 12 moyens supplémentaires : vraie question et l’administration a bien noté nos priorités...

L’administration a souhaité faire un focus sur la maternelle :

A Situations d’écoles à examiner en retrait d’emploi

- 1- Fermetures de classes hors Education prioritaire

• E.E.PU La Monnaie LIMOGES

La mairie de Limoges peut-elle réellement inscrire en cette période de confinement ? Cette école cumule les moyens en moins par la perte, aussi, du PDMQC d’Odette Couty, qui intervenait quasi à mi-temps. Un moratoire d’un an pour maintenir la décharge de direction est garantit par l’administration.

La situation de cette école est observée depuis 3 ans fait remarquer l’administration. La mairie affirme poursuivre les inscriptions. La FSU met en regard l’augmentation des effectifs à Odette Couty : augmentation des effectifs et présence d’une CLIN ; il faudrait rééquilibrer avec La Monnaie qui est juste à côté...avec ceux de La Monnaie...

• E.M.PU NEXON

La crise sanitaire peut avoir des conséquences sur les inscriptions. L’administration nous fait remarquer que cette fermeture s’exerce avec l’accord du maire.

- 2- Fermetures de classes dans les écoles de l’Education prioritaire

• E.E.PU Henri Aigueperse LIMOGES (- 1 classe dédoublée)

• E.E.PU Les Homérides LIMOGES (- 1 classe dédoublée)

• E.E.PU Marcel Proust LIMOGES (-1 classe dédoublée)

CP et CE1 dédoublés : cette année il est possible de faire des classes à double niveau CP/CE1 à 14

ou des CP ou CE1 à 14 également. Fin donc des CP et CE1 à 12...

La FSU dénonce la versatilité des critères une année sur l’autre provoquant inévitablement des effets de yoyo et de l’insécurité dans les équipes.

L’administration explique que les années précédentes, il y avait des moyens en formation continue pour les collègues exerçant en REP et REP+.

La FSU rappelle que le mouvement des personnels existe et que la formation continue REP REP+ ne peut pas être basée sur les personnels actuellement en poste...Il y aura sans doute encore des besoins...

Pour information :

• E.P.PU Descartes LIMOGES : - 2 classes dédoublées + 2 classes autres niveaux

• E.E.PU Gérard Philipe LIMOGES : - 1 CP dédoublé + 1 CE1 dédoublé

Pour l’administration il y a une temporalité différente des années précédentes qui biaise les perspectives : avril au lieu de février ; difficulté à inscrire les nouveaux élèves en dématérialisé.

La FSU demande quand est-ce que la mairie de Limoges considère qu’une école est pleine et arrête les inscriptions.

Réponse : capacité d’accueil en fonction du nombre de classes et de sa capacité d’accueil. CQFD...

La FSU fait remarquer que la mairie de Limoges a tendance à comprendre l’ouverture de classe dans une école comme la possibilité d’inscrire d’avantage alors qu’une ouverture est censé donner de l’air aux équipes et répond à un besoin.

B – Situations d’écoles à examiner en création d’emploi :

1- Ouvertures de classes hors Education prioritaire

• E.M.PU Landouge LIMOGES

• E.M.PU BESSINES-SUR-GARTEMPE

• E.M.A Condorcet LIMOGES

• E.M.PU AMBAZAC

• E.M.PU J. Prévert CONDAT-SUR-VIENNE

• E.E.PU Léon Blum LIMOGES

• E.E.PU COUZEIX

• E.P.PU LE VIGEN

• E.P.PU SEREILHAC

• E.E.PU Bellevue Naugeat LIMOGES

• E.P.PU Jules Ferry LE PALAIS SUR VIENNE

• RPI Chamboret/Vaulry

• E.P.PU Victor Hugo LIMOGES

A la suite d’une proposition de la FSU une classe est créée dans le RPI Chamboret/Vaulry.

Toujours faisant suite à notre proposition, un poste d’adjoint est créé à Victor Hugo.

Mme Orlay a indiqué que ce poste allait permettre de faire coller en termes d’organisation l’école à celles de REP et REP+.

- 2- Ouvertures de classes dans les écoles de l’Education prioritaire

• E.E.PU La Bastide (+ 1 classe dédoublée)

tIl manque des écoles dans les besoins d’ouvertures : Odette Couty maternelle, Gérard Philip maternelle. L’administration observe cette dernière pour les ajustements de juin...

D’autres cas nous interrogent : Paroutaud maternelle 59 pour 2 classes (l’administration répond par une prévision à 52 de son côté)...

3 écoles maternelles : Couzeix , Feytiat, Panazol Wallon ont des effectifs très hauts ou en augmentation constante.

situations très chargées : Montjovis maternelle limoges, Isles élémentaire, Condat élémentaire

Ces écoles n’apparaissent pas dans le projet présenté. L’administration nous explique que ces situations sont connues mais n’ont pas été priorisées... Elle fait remarquer que souvent il y a des difficultés de locaux dans les écoles de la périphérie de Limoges.

La FSU dénonce le manque de lisibilité des documents du CTSD, ceux-ci ne faisant pas apparaître toutes les situations sous surveillance, alourdissant considérablement la tâche des représentants syndicaux.

D – Dispositifs :

1- Fermetures de dispositifs

- Dispositif « moins de 3 ans » :

• E.P.PU Victor Hugo LIMOGES

- Dispositifs « plus de maîtres que de classes » :

• E.E.PU Léon Blum LIMOGES

• E.E.PU J. Prévert BESSINES-SUR-GARTEMPE

• E.E.PU Bellevue-Naugeat LIMOGES

• E.P.PU Victor Hugo LIMOGES

• E.P.PU SAUVIAT-SUR-VIGE (1/2 poste)

• E.E.PU Odette Couty LIMOGES

• E.E.PU COUZEIX

• E.P.PU EYMOUTIERS

Cas de Victor Hugo : 2 dispositifs en moins alors que cette école a tous les marqueurs d’une école REP+. L’école a fait passer des courriers expliquant la situation de ces élèves, de cette école, de ce quartier.

Unanimité syndicale contre les fermetures dans cette école.

Réponse de l’administration : 6 élèves dans le dispositif - 3 ans. Victor Hugo a une moyenne de 18, 19 élèves... Les autres départements n’ont plus de dispositifs depuis cette année déjà. Cette année "nous ne pouvons pas garder les PDMQC" et le dispositif - de 3 ans n’a que 6 élèves".

"On n’a même plus le choix car ces dispositifs sont transformés en d’autres dispositifs".

Ce sont ces fermetures qui ont permis d’obtenir la dotation supplémentaire.

La FSU propose de créer un poste d’adjoint à Victor Hugo en lieu et place du poste de PDMQDC comme c’est le cas dans d’autres écoles sur cette carte scolaire, si la décision de disparition des PDMQC est une demande verticale du ministère.

L’administration rejette dans un premier temps cette proposition en justifiant celle-ci par la démographie qui augment dans les écoles qui voient cette transformation de dispositif PDMQC en poste d’adjoint.

L’administration explique que cette école a des conditions de travail identiques voire meilleur que certaines écoles de REP en terme d’effectifs.

Mme Orlay réaffirme que cette école est observée de près.

La FSU reconnaît que l’administration porte un regard particulier sur cette école mais demande que ce regard soit appuyé avec le maintien des postes. Rappel par la FSU que les personnels de cette école ne bénéficient pas de reconnaissance pécuniaire ou de carrière à l’image d’un poste en REP et que la stabilisation de l’équipe ces dernières années est certainement due en partie à ces dispositifs.

- 2- Ouvertures de dispositifs

• E.E.PU Jean Jaurès RILHAC RANCON Dispositif ULIS

La FSU salue cette création.

E- Postes spécifiques

• 1 moyen coordonnateur PIAL (4 x 0,25 ETP)

• 1 poste spécialisé RASED rééducateur (Bellac)

• 1,5 ETP mission de prévention (3 x 0,5 ETP)

• 1 poste USEP

F- Réorganisation des circonscriptions

• ERUN : fermeture d’un poste et réorganisation générale.

Fermer un moyen dans le contexte que chacun connait est pour la FSU un non-sens.

• Conseillers pédagogiques :

Détail de la réorganisation générale :

moins 18 postes CPC et CPC EPS

+ 12 CPC généralistes + 3 CPC EPS + 4 CP spécialisés

Solde des mesures :

- Conseillers pédagogiques EPS : fermeture de 3 postes

- Conseillers pédagogiques spécialisés : ouverture de 4 postes

Unanimement les syndicats dénoncent la fermeture du poste d’ERUN en particulier en ces temps de confinement pendant lequel les collègues sont débordés par les demandes de l’administration, des IEN, des collègues... Il y a un vrai besoin en formation continue dans le numérique et une équipe élargie serait la bienvenue et non la suppression d’un poste...

G- Moyens de remplacement

• Création de quatre postes de brigade départementale.

• Deux emplois sont réservés aux phases d’ajustement ultérieures.

VOTE : Unanimement, FSU, UNSA et CFDT votent CONTRE le projet de crate scolaire.

Une CTSD de repli aura lieu ce vendredi matin.

Le CTSD s’est achevé après 3h30 de visio-conférence. Si vous constatez la présence de quelques erreurs orthographiques, ceci pourra nous permettre d’expliquer cela !

Marie-Mélanie Dumas, Franck Lenoir, Pascal Lavigerie, Cécile Dupuis et Fabrice Prémaud vos collègues de la FSU

Et n’oubliez pas, en ces temps de confinement où le temps passe parfois plus lentement, de vous en servir et d’aller ICI ou LA !

 

13 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.