www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires, Groupe de travail & audiences 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
2 juillet 2020

CAPD Hors classe/classe ex

IMPORTANT : si tu veux connaître ton rang dans la liste des promouvables, connaître ton barème, tout simplement savoir si tu as été promu.e ou pas, tu peux toujours créer ta fiche de suivi. On pourra, pour la dernière fois cette année, te renseigner précisément et estimer quand tu accèderas à la Hors-Classe.

Etaient présents : M. Gauthier (IA adjoint), M. Sherpereel, M. Vaubourdolle DIPER, Mme Grison SG de l’IA, Virginie Dupuy Renaud, Emilie Vennat Louveau, et Fabrice Prémaud, vos élus du SNUipp-FSU 87 et 4 représentants du SE-UNSA.

Ce matin avait lieu la dernière CAPD d’accès à la Hors-Classe.

A partir de l’année prochaine, et comme c’est le cas cette année s’agissant du mouvement, les organisations syndicales ne pourront plus participer et vérifier les opérations (effets directs de la loi de transformation de la fonction publique passée le 6 août 2019, loi contre laquelle s’est battue le SNUipp-FSU et la FSU).

Nous ne renonçons pour autant pas à poursuivre notre travail de délégué des personnels et ferons tout pour que le paritarisme soit à nouveau remis en place.

Nous avons tout d’abord lu cette déclaration liminaire.

Le SE-UNSA en a également lu une.

Mme Orlay a répondu sur plusieurs points :

Le covid a surligné et mis du fluo sur ce que nous connaissons déjà.

Tout le monde à la DSDEN croule sous les dossiers.

Les avis sont définitifs, nous œuvrons dans un cadre d’actions déterminé.

Echelle départementale de la DSDEN

Modalités de travail qui ressortent des lois.

Développer une démarche la plus collaborative possible.

1 erreur sur plus de 500 demandes traitées dans les opérations du mouvement.

Nous continuerons à travailler ensemble dans le cadre.

Notre ligne d’horizon : les personnels et les élèves

MOUVEMENT

- Le SNUipp-FSU déplore le manque de visibilité pour la plupart des collègues

- Auparavant les organisations syndicales représentaient la garantie que le mouvement se passait de manière partagée. Nous sommes aujourd’hui contraints de demander à l’administration comment fonctionne le mouvement, et d’expliquer le nouveau fonctionnement aux collègues. Nous savions que cette loi de la transformation de la fonction publique nous amènerait à vivre ces situations compliquées.

- IA-DASEN : les données sont parcellaires et illisibles et cela donne un sentiment de non-transparence d’incompréhension, une non-maîtrise des outils. Question : l’algorithme est-il au service des personnels ? ou l’inverse ? Nous sommes contraints de gérer l’algorithme alors que derrière il y a des humains à gérer. Les algorithmes prennent des décisions à notre place, dans tous les domaines. Nous sommes dépossédés de la réflexion de la décision.

- La SNUipp-FSU souhaite reprendre possession de cet outil qui impose des affectations. On avait auparavant des affectations où les collègues avaient de la lisibilité jusqu’au bout de leur choix. Il n’y a plus de chemin lisible pour les collègues qui les amènent à leur affectation.

- IA-DASEN : L’enjeu est de comment avoir la maîtrise transparente et partagée de ce que l’on traite ?

HORS-CLASSE

- 94 promus : 77 femmes et 17 hommes

Les départages entre tous les collègues qui avaient 150 points de barème ont été faits avec comme premier discriminant l’AGS. Le SNUipp-FSU 87 avait obtenu l’année dernière que le discriminant de l’AGS départage les collègues à égalité. (cf CR de la CAPD de l’année dernière).

Nous rappelons qu’il devrait y avoir 17% de promus, hors localement il n’y en a que 16,75%.

Réponse de l’administration : il s’agit d’un contingent académique (195/1164). Selon les départements, on n’atteint pas le 17% en fonction de la pyramide des âges.

Nous sommes aussi intervenus pour que les femmes intègrent la HC comme les hommes et dans les mêmes proportions. Ce qui a été fait.

- SNUipp-FSU : l’avis « satisfaisant » est ressenti comme un avis peu valorisant. Au-delà de toute considération d’injustice, les personnes doivent avoir la possibilité de progresser, d’évoluer. Que les avis soient gravés dans le marbre est un non sens absolu, comme nous l’avons mentionné dans notre déclaration. La nécessité de communiquer avec les collègues au sujet d’un avis mal vécu est bien réelle.

- Quelques collègues qui voulaient avoir un échange quant aux avis rendus nous ont alertés quant à l’absence de réponse. Même si les avis ne bougent pas, c’est important qu’il y ait un échange. Concernant les avis rendus sur dossier pendant la période de transition, beaucoup n’ont pas été compris par les collègues.

Les AVIS DONNÉS POUR LES COLLÈGUES AYANT EU LEUR RENDEZ-VOUS DE CARRIÈRE CETTE ANNÉE seront portés à leur connaissance en janvier 2021 dernier délai.

CONGÈS FORMATION

48,5 mois ont été finalement demandés et acceptés (sur un volume de 50 mois). Le contingent est respecté. Des demandes supplémentaires et tardives ont été faites et accordées mais Mme Grizon rappelle que les demandes tardives ne doivent pas se généraliser et les collègues doivent respecter le calendrier.

TEMPS PARTIELS

Des collègues ont été vus par visio pour faire le point sur leur demande. Suite aux entretiens il y a eu des refus et des recours. Soit 3 recours dont 2 acceptés. Le dernier n’aura pas la quotité totale acceptée. 1 refus maintenu. Mme Grizon explique que ces entretiens sont pertinents et constructifs pour prendre connaissance de la situation et ils ont permis d’accompagner et d’écouter des collègues, de proposer des pistes de réflexion liées à leur projet.

Pour le SNUipp-FSU c’est une réelle prise en compte de situations personnelles. Cependant pourquoi ne pas tous les accepter et ainsi permettre à chacun de travailler plus à sa convenance ? Des collègues ont du faire de réels efforts pour expliquer leur situation, ce qu’ils n’avaient pas forcément envie de faire. Notre objectif reste de permettre à tou.te.s les collègues qui le souhaitent de travailler à temps partiel.

Mme Grizon : Le pourquoi des entretiens a été expliqué ainsi que les refus. L’objectif des entretiens était d’avoir des informations pour prendre une décision quant à l’octroi du temps partiel. Un courrier a été envoyé pour les avertir de la décision. Ces entretiens ont été appréciés des collègues. L’an prochain, l’administration continuera d’accompagner les personnels. Par ailleurs les demandes faites pour une question de garde d’enfant(s) ou médicale avaient été acceptées d’office. Par contre il est important de rappeler qu’il n’y a pas de tacite reconduction du temps partiel d’année en année. Au total, 152 personnes ont obtenu un temps partiel. Le chiffre évolue tous les jours car l’administration reste souple, certains personnels y renonçant.

REMPLACEMENT

19 classes non remplacées à la reprise du 22 juin.

Nous faisons préciser le chiffre qui nous paraît bien faible. N’ont été comptabilisés que les jours de classes non remplacés des collègues en arrêt maladie. Pas celles et ceux restés à distance ces 15 derniers jours par exemple...

Nous avons expliqué que pour les collègues restants à l’école comme pour les élèves, les raisons de la non présence n’avaient pas d’intérêt.

Mme Grizon précise que des collègues à distance ont malgré tout aussi été remplacé, quand les situations étaient trop compliquées pour les écoles.

Suite aux mesures de carte scolaire, il y aura 4 postes de brigades supplémentaires à la rentrée prochaine.

EXEAT/INEAT

3 entrées et 2 sorties (4 demandes de sorties / 34 demandes d’entrées). Les exeat seront prononcés en fonction des ineat.

TRS

Les ex-aequo ont été départagés selon le critère de rang du vœu (algorithme).

Nous nous étonnons de ce mode de classement, non conforme à la circulaire et même s’il ne s’agit pas du mode de départage pour obtenir le poste, cela n’est pas compréhensible et crée un réel trouble chez les collègues.

Nous regrettons qu’il n’y ait eu que 80 écoles de rattachement proposées aux 80 collègues à TD. Nous demandons à ce que la personne puisse changer d’école de rattachement sans passer par la case mouvement. Il aurait fallu proposer 100/120 écoles de rattachement aux 80 TRS à TD pour qu’ils aient un semblant de choix. Mme Grizon explique que la carte des 80 a été faite avec un souci de constellation du territoire. L’attention particulière souhaitée sur des collègues qui sont très éloignés du lieu de leur domicile sera faite l’an prochain.

L’an prochain, les postes de TRS apparaîtront SV ou V dans le mouvement. Seulement les TP participeront à ce mini-mouvement. Les TD passeront par la case du mouvement informatisé.

Les résultats du mouvement des TRS seront normalement communiqués demain (l’école de rattachement ainsi que le bloc associé). Des ajustements auront lieu certainement la semaine prochaine.

Mme Grizon souligne que le calendrier a été respecté concernant les TRS. Une information aux directeurs sera faite la semaine prochaine.

IEN

Le concours n’ayant pas encore eu lieu (jeudi), les résultats seront communiqués vendredi. Ce seront des IEN stagiaires.

Seuls restent dans le département 2 IEN sur 6 : M. Musson et M. Reymbaut.

CAPD accès classe exceptionnelle

24 collègues accèdent au corps de la classe exceptionnelle, 5 hommes et 13 femmes. Comme pour l’accès à la HC, le SNUipp-FSU 87 a œuvré pour que les femmes ne soient pas discriminées négativement, ce qui a été partagé par tous et décidé ainsi.

Vivier 1 : 21 promouvables pour 18 promus (5 hommes et 13 femmes)

Vivier 2 : 6 promouvables et 6 promus (2 hommes et 4 femmes)

2 collègues promouvables à l’échelon spécial de la classe exceptionnelle sont promus (2 hommes)

Beaucoup a été fait pour corriger les inégalités entre les hommes et les femmes concernant la carrière mais on peut constater qu’il faut pour ce faire toujours faire montre de vigilance et opérer des corrections. Et plus on s’approche des sommets, plus le masculin continue à l’emporter...

N’hésitez pas à nous contacter pour toute question au 05 55 43 27 30 ou au 06 71 64 13 33 ou par mail à snu87@snuipp.fr

Virginie Dupuy Renaud, Emilie Vennat Louveau et Fabrice Prémaud, vos élus du SNUipp-FSU 87

Ah, au fait, pour se syndiquer, c’est important et c’est ICI !

 

16 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.