www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Archives 2007 - 2011 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
24 mars 2010

Plus de 10 000 à la manif de Limoges ! 70% de grévistes dans les écoles de Haute-Vienne !

Après la veste aux élections, le gouvernement a une nouvelle fois été interpellé sur sa politique, refusée massivement par la majorité des français. Dans le défilé limougeaud, la motivation et la détermination étaient au rendez-vous. Sous un ciel de printemps radieux !

La journée a commencé dès 9H00 par un rendez-vous en face du Palais de justice où de nombreux manifestants de la FSU se sont retrouvés. Ils ont pu distribuer des tracts et organiser une opération "filtrage de la circulation". Au rendez-vous de 9H00 L’accueil a le plus souvent été chaleureux, nombre de conducteurs nous assurant de leur soutien. Que c'est beau, une place, quand on prend de la hauteur Ensuite, le cortège est allé rejoindre les autres manifestants place de la République. Une place déjà noire de monde. Ou plutôt riche des multiples couleurs ravivées par cette belle journée de mobilisation. Place de la République, il y avait du monde ! La veille de la manif, des militants du SNUipp se sont rassemblés pour préparer les affichettes, affiner les slogans, dessiner... Il est beau, notre camion ! Le défilé a été très animé, des slogans repris en choeur aux classiques de la chanson détournés de leurs paroles pour la bonne cause ! Vue du défilé A l’issue de la manifestation, un pique-nique était proposé par la FSU devant le rectorat, clôturant cette matinée de façon festive ! A proximité de la mairie, au bas de la rue Haute-Vienne Mais, malheureusement, le combat doit continuer. Les dernières annonces concernant la politique future du gouvernement ne laissent aucune place au doute : on va continuer (entre autre) à ne pas remplacer un fonctionnaire sur deux partant à la retraite. Traduction concrète sur le terrain : moins de moyens pour accueillir les élèves. En Haute-Vienne, sur les 22 postes annoncés en plus, il n’en reste en fait plus que 10 pour 292 élèves supplémentaires !

Plus d’un enseignant des écoles sur deux en grève mardi 23 mars au plan national

Emploi, salaires, retraites, fiscalité plus juste : ces exigences communes aux salariés du public comme du privé sont présentes à tous les niveaux du système éducatif. De la maternelle au CM2, en passant par les RASED ou la direction d’école, en zone rurale ou en ZEP, la préparation de la rentrée 2010 s’effectue avec moins de moyens, une politique éducative appauvrie qui résulte du non-remplacement d’un enseignant sur deux partant en retraite et des réformes, particulièrement celle de la formation de maîtres.

Ce sont pour ces raisons que plus d’un enseignant sur deux était en grève mardi 23 mars dans les écoles maternelles et élémentaires. Le SNUipp demande au président de la république qui a annoncé un ralentissement des réformes en 2011 de geler dès 2010 la réduction du nombre d’enseignant et la réforme de la formation des enseignants et ce d’autant plus que le nombre d’élèves augmente dans le premier degré.

 

15 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.