www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Archives 2007 - 2011 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
1er avril 2010

« Pas de bébés à la consigne » : Mobilisation générale le 8 avril !

A faire passer aux parents d’élèves !

Pour le retrait du nouveau décret sur l’accueil collectif

Pour un plan d’urgence pour la petite enfance

Mobilisation générale le 8 avril !

Le 11 mars ne leur a pas suffit !

Après la mobilisation exceptionnelle des professionnels d’accueil de la petite enfance et des familles le 11 mars 2010, le secrétariat d’État à la famille a enfin reçu le collectif « Pas de bébés à la consigne » le 26 mars 2010.

A notre demande de retrait du nouveau décret sur l’accueil collectif et d’un plan d’urgence pour l’accueil de la petite enfance, le gouvernement persiste à faire la sourde oreille : aucune annonce ne vient répondre à ce jour aux exigences des professionnels et des parents.

Le 8 avril, confirmons-leur que la coupe est pleine pour la petite enfance !

Depuis des années, la grande braderie de la qualité d’accueil des jeunes enfants bat son plein : plus d’enfants confiés à des équipes moins qualifiées, c’est plus d’insécurité matérielle et affective pour chaque enfant, plus de stress pour les professionnel-le-s. Les mesures petite enfance du gouvernement sont la goutte qui fait déborder le vase : le mouvement des professionnels et des parents ne s’arrêtera pas !

Nous ne lâcherons pas, nous maintenons toutes nos exigences :

- le retrait du nouveau décret sur l’accueil collectif des jeunes enfants,
- l’amélioration des taux actuels de professionnels qualifiés et des ratios d’encadrement,
- un plan ambitieux de formation de professionnels qualifiés pour créer 400 000 places d’accueil manquantes,
- l’accès des professionnelles ayant un CAP petite enfance et des assistantes maternelles agréées qui le souhaitent aux formations d’auxiliaire de puériculture pour travailler en structure collective,
- le rétablissement des postes d’enseignants supprimés pour que chaque famille qui le souhaite puisse scolariser son enfant entre 2 et 3 ans dans des conditions adaptées à cet âge,
- l’exclusion des modes d’accueil collectif et individuel du champ de la directive européenne « services »,
- le retrait de la proposition de loi créant les maisons d’assistantes maternelles.

Amplifions la mobilisation

Nous obtiendrons un plan d’urgence pour la petite enfance

 

13 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.