www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Archives 2007 - 2011 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
11 mai 2010

RESOLUTION du Conseil National des 5 et 6 mai 2010

(Résolution qui actualise le texte action des 25 & 26 mars)

Dans un contexte mondial et européen de crise lié à la spéculation financière, le gouvernement poursuit sa politique de reculs sociaux sans précédent.

Après la journée de grève et manifestations du 23 mars et les manifestations du 1er mai en faveur des retraites, de l’emploi et des salaires, le Conseil National du SNUipp s’engage, à construire une nouvelle étape de mobilisation nationale de haut niveau (grèves, manifestations, ...) dans la deuxième quinzaine de mai, dans un cadre le plus unitaire possible au niveau interprofessionnel et au niveau de la fonction publique intégrant l’éducation. Cette mobilisation s’inscrit dans la continuité des actions menées par l’intersyndicale et s’inscrit dans la durée.

En matière d’éducation, dans la préparation du budget 2011, le CN du SNU propose aux 25 une votation ou un référendum sur l’éducation nationale qui associe enseignants, parents et amis de l’école.

Retraites

Vu le calendrier serré et l’enjeu social majeur de ce dossier, le SNUipp décide d’amplifier la campagne d’information en direction des collègues et de l’opinion publique pour contrer les propositions du gouvernement qui tendent toutes à l’allongement du temps de travail et la diminution vertigineuse des pensions qui aboutira à la faillite du système par répartition. D’autres solutions sont possibles pour financer les retraites : retour au plein emploi, élargir les assiettes de cotisation, taxation des revenus non imposés, et préserver les droits des salariés (60 ans, 75%, code des pensions) et en gagner de nouveaux (prise en compte des périodes non travaillées et prise en compte des années d’étude).

Revalorisation

Les mesures très limitées liées à la masterisation ne constituent en aucun cas une revalorisation de tous les enseignants : elles concernent moins de 25% des personnels. Elles sont financées par les suppressions de postes qui dégradent la qualité de l’école et remettent en cause la formation professionnelle des stagiaires. Le SNUipp exige des mesures qui concernent l’ensemble de la profession, en début, en cours et en fin de carrière et qui permettent de rattraper les pertes accumulées depuis de nombreuses années.

Budget

La réduction, en cours d’année, des budgets opérationnels de programme (BOP 1er degré) a été confirmée par le ministère. Un budget 2010 en baisse et le provisionnement des intérêts du grand emprunt en sont la cause annoncée.

La réduction est plus que significative : selon les premiers retours des départements, c’est une baisse comprise entre 20% et 35% qui est constatée. C’est une véritable coupe sombre dans les moyens alloués aux IA pour le fonctionnement de l’école.

Les conséquences sont multiples mais toutes de la même teneur : suppression de stages de formation continue, de départs en stage CAPA-SH, réduction des remboursements de frais de déplacement, des moyens pour l’éducation prioritaire, des financements des projets pédagogiques.

Le SNUipp dénonce cette politique qui met en danger le fonctionnement du service public d’éducation et interpelle le ministère.

Petite enfance

Le SNUipp appelle à participer aux journées de mobilisation organisées par le collectif pas de bébés à la consigne notamment le 29 mai.

Formation

Le SNUipp organise et appelle avec la FSU à participer à la journée d’action du 20 mai pour la formation des enseignants : information en direction des enseignants, des parents et des étudiants, dépôts de motions et de pétitions, conférences de presse, pique-nique revendicatifs…

Une conférence de presse se tiendra le 20 mai pour annoncer l’atteinte des 100 000 signatures de la pétition "100 000 voix pour la formation". Il propose de construire de nouvelles actions à la rentrée pour demander l’abandon de la réforme et l’ouverture de négociations.

Base élèves

Le CN se prononce pour le principe de la signature de cette lettre du CNRBE. Il le sollicite afin d’affiner si possible son écriture.

Deux amendements ont été maintenus au vote

- SD 60 : le SNUipp appelle les collègues qui ne sont pas maîtres formateurs à ne pas se porter volontaires pour mettre en place la formation par compagnonnage. (Pour : 31 Contre : 47 Abstention : 7 Ne prend pas part au vote : 1 Total : 86)

- SD 93 : En tout état de cause, le SNUipp exige que tous les PE soient encadrés par des PEMF ou des personnels inscrits dans une démarche d’inscription à l’examen de PEMF, personnels pour lesquels l’administration doit fournir des moyens de décharge de service d’une formation spécifique. (Pour : 47 Contre : 21 Abstention : 14 Ne prend pas part au vote : 2 Total : 84)

Le secrétariat général

 

17 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.