www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Actualités et actions locales 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
18 novembre 2010

Rapport Reiss ou comment réduire les moyens et l’efficacité du service public de l’éducation nationale

Ce projet d’E2P, entraînerait : des regroupements d’écoles,une mise en concurrence des écoles, l’extension de postes précaires...Ce projet bouleverserait la scolarisation des élèves et l’organisation des écoles dans les communes. Il ne s’agit que d’un projet mais en cette période de préparation de la carte scolaire n’hésitez pas à nous contacter si l’administration propose d’expérimenter un changement d’organisation sur certains secteurs !

Le rapport Reiss, rendu public le 28 septembre, répond à une commande du 1er Ministre. Il s’inscrit dans la continuité des réformes engagées depuis la loi de 2005. Le rapport fait le constat sévère que l’ école primaire est incapable de faire réussir les élèves malgré une « hausse ininterrompue de l’effort financier ». Il met à l’index sa structuration mais se garde bien d’analyser les conditions dans lesquelles est placée l’école ( budget, orientation éducative, condition du métier d’enseignant) . Pour le député UMP, « contribuer à la réussite des élèves » passe avant tout par une réforme de structure et par la création de chefs d’établissement dans le 1er degré.

Le député Reiss pose comme principe fondateur l’adaptation au terrain au nom de la territorialisation de l’action publique et comme méthode l’expérimentation. Il prend le soin de préciser d’emblée que son rapport se limite à suggérer des dispositions. Il se distingue donc en cela de la proposition de loi précédente sur les EPEP, rédigée à la demande du ministère, dont Reiss était l’auteur avec deux autres députés UMP. Dans le mois de novembre, le ministre doit faire de nouvelles propositions sur la « direction et le fonctionnement de l’école » sans préciser ses priorités.

Le rapport Reiss, remet à l’ordre du jour le projet d’EPEP , rebaptisé E2P (établissement public du primaire).

Ce projet d’E2P, entraînerait :

- des regroupements d’écoles contraires au principe d’écoles de proximité, en particulier des écoles rurales où les durées de transports des élèves s’allongent dès la maternelle,

- une mise en concurrence des écoles entre elles contraire au principe d’égalité territoriale,
- une réduction du rôle et de la place des parents au sein de l’école et particulièrement du conseil d’école contraire aux engagements du ministre,

- l’extension de postes précaires.

Ce projet bouleverserait la scolarisation des élèves et l’organisation des écoles dans les communes.

Il modifierait considérablement le lien écoles, communes et l’équilibre actuel entre l’Education Nationale et les municipalités.

Si une réflexion peut être menée sur l’avenir de nos écoles, elle doit être faite dans la concertation et la transparence avec l’ensemble de la communauté éducative.

Le seul but de ce projet d’E2P est de réduire les moyens et l’efficacité du service public de l’éducation nationale

voir les 8 propositions du rapport

 

17 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.