www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Actualités et actions locales 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
6 janvier 2011

Remplacements : la situation est tragique !

Des centaines d’écoliers sans enseignant !
Il y avait 19 personnes non remplacées ce mardi 4 janvier 2011... en cette période de vœux, voilà qui sonne comme un aveu d’échec. A nouveau, des stages de formation continue vont être annulés. Vous aviez eu un stage, vous vous réjouissiez à cette idée, et bien, pour la nouvelle année, déchantez maintenant.

RAPPEL : ICI la consigne intersyndicale en cas de non remplacement.

Le ministre de l’Éducation Nationale vient de publier la répartition des moyens budgétaires entre les académies pour la prochaine rentrée scolaire. Sans appel, le verdict confirme la politique aveugle et sans ambition éducative du non remplacement d’un enseignant sur deux partant à la retraite. Dans le premier degré, cette coupe sombre se traduit par la suppression de 3 367 emplois alors que près de 4 000 élèves supplémentaires sont attendus au niveau national.

Ainsi, l’Académie de Limoges va perdre 53 postes d’enseignants dans les écoles à la rentrée 2011. Qu’en sera-t-il alors que d’ores et déjà le département n’est plus en capacité d’assumer ses missions ?

De l’aveu même de l’IA, en moyenne chaque jour, 10 collègues ne sont pas remplacés ! Et que dire des stages de formation continue annulés les uns après les autres. Mais comme il n’y a plus de formation initiale, que l’on considère en haut lieu qu’enseigner n’est pas un métier qui s’apprend, pourquoi mettre de l’argent dans la formation continue ! Une bon DVD pourrait bien faire l’affaire ! Et cet argent économisé pourrait être intégralement reversé aux plus riches afin qu’ils ne s’enfuient pas à l’étranger et que l’on puisse ainsi sauver les emplois dans ce pays…

Dans ces conditions, on comprend pourquoi le ministère a donné ordre de reporter les opérations de carte scolaire après les élections cantonales car les parlementaires équilibristes qui ont voté ce budget auront bien du mal à clamer cette fois-ci que les mesures qu’ils votent à Paris n’ont pas de répercussions sur nos territoires.

Tout cela est scandaleux !

De quoi ont-ils peur ? Des manifestations ? Certainement car la réalité que ne peuvent que constater les parents et les enseignants chaque jour dans leur école ne correspond pas à la fameuse moyenne de 22 élèves par classe martelée à l’envie par notre ministre de l’Education. A force d’en avoir ras-le-bol, il se pourrait bien que le peuple se décide à investir en masse les rues. Pour que les choses changent. Enfin !

C’est pourquoi le SNUipp-FSU 87 appelle toutes celles et tous ceux qui pensent que l’Éducation est une richesse pour notre pays à se mobiliser le samedi 22 janvier 2011.

RV samedi 22 janvier 2011

à 10H30 place de la Motte à Limoges

le rassemblement sera suivi d’une manifestation dans les rues de la ville

N’hésitez pas à nous signaler s’il y a un (ou plusieurs) collègue non remplacé(s) dans votre école par mail à snu87@snuipp.fr ou par téléphone au 05.55.43.27.30 ou sur le portable au 06.71.64.13.33

 

19 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.