www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Actualités et actions locales 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
2 février 2011

Luc Chatel parle aux français... et aux enseignants de l’enseignement des sciences.

Luc Chatel, l’actuel ministre de l’Education National, était l’invité de France inter ce 31 janvier. (Interview consultable ICI)

Le ministre s’inquiète du manque de vocations dans le domaine des sciences !

Alors qu’un triste sort a été réservé aux sciences depuis la mise en place des nouveaux programmes (2008), voilà que notre ministre prétend vouloir mettre l’accent tout particulièrement sur cette matière ! Le temps scolaire ayant été abaissé de 2H par semaine pour "libérer" le samedi matin, il fallait bien que des matières "trinquent" et ce fut notamment les sciences. Xavier Darcos avait retiré du site du ministère le document d’accompagnement des programmes, cosigné par l’Académie des sciences et La Main à la pâte dont le regretté Georges Charpak, prix nobel de littérature avait été l’initiateur, traduisant de fait le choix fait alors.

Luc Chatel a dit ce lundi : "Nous allons aider les enseignants. Environ 3/4 des PE ont une formation universitaire plutôt en sciences humaines. Nous allons développer à partir de la rentrée prochaine des modules spécifiques en sciences et en math pour ces professeurs là pour qu’avant d’arriver devant les élèves ils puissent avoir été beaucoup plus sensibilisés à cela."

Il a fallu que je me pince pour vérifier que je ne rêvais pas ! Où est le formation initiale des enseignants ? Disparue ! Comment va-t-il faire ? Quand ? Qui ?

Et de poursuivre, proposant une vraie belle et efficace solution : "Nous allons mieux piloter le système scolaire. Je vais nommer dans chaque département un IEN en charge des sciences et un autre IEN en charge des maths [...] Il va y avoir un pilotage beaucoup plus serré". Ouf ! On va donc être "piloté" par des spécialistes qui viendront prodiguer, tout en nous inspectant je présume et pendant donc quelques minutes d’entretien post-observation de séance, de précieux conseils qui nous permettront de mieux appréhender l’enseignement des sciences dans nos classes. Le ministre a tenu à s’appuyer sur la réussite de son plan illettrisme mis en place l’année dernière. Chaque département s’est vu attribué, selon ses dire, d’un IEN chargé de l’illettrisme. "Et ça marche, parce que ce sont ces inspecteurs qui vont dans les classes et qui rencontrent les instituteurs ou les PE et qui les accompagnent dans leurs carrières."

Rien n’a été dit sur la réduction des postes, sur l’augmentation du nombre des élèves par classe. Rien sur la nécessité de pouvoir travailler en petit groupe pour mener le nécessaire travail d’expérimentation !

Par contre, répondant à un auditeur, il a insisté sur la nécessité de pratiquer chaque jour 15 à 20 minutes de calcul mental. Pour réciter les tables de multiplication et d’addition notamment...

Vous êtes sceptiques, vous pensez que je déforme les propos du ministre ? Allez perdre quelques minutes à l’écouter, vous verrez !

 

13 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.