www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Actualités et actions locales 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
26 septembre 2011

Animation pédagogique / Réunion d’Information Syndicale : l’Administration doit respecter les enseignants !

Dès mardi, nous avons joint par téléphone Mr Gainand , le secrétaire général de l’IA faisant fonction d’IA pour l’alerter sur le contenu de certaines notes d’IEN concernant les animations pédagogiques. Il nous a dit qu’il allait voir les IEN pour régler le problème qui était récurant chaque début d’année scolaire.

"Toute absence devra être justifiée et signalée avant la date effective de l’animation sous peine de retenue de traitement." lit-on dans la note de service du 19 septembre de la circonscription de Limoges 2 ! Comment ne pas être scandalisé en découvrant cette phrase, avec ses mots choisis en caractère gras ! Le temps d’animation ou de conférence pédagogique est un temps dû par chaque collègue, ce qui n’a échappé à personne. La menace à la retenue sur traitement en dit long sur l’état d’esprit dans lequel on se trouve actuellement. Pourquoi en arrive-t-on à un tel discours ? Pourquoi vouloir toujours plus soumettre, rabaisser, suspecter ? N’est-ce pas plutôt un aveu de faiblesse ? Une telle formulation en atteste.

Remarques : un collègue doit être devant ses élèves les jours de classe, n’est-il pas ? Il aurait donc fallu spécifier que si celui-ci partait à la chasse aux papillons ou à la cueillette aux champignons au lieu d’être dans sa classe, il subirait aussi une "retenue de traitement" ! Et un collègue malade ce jour-là, n’ayant donc pas pu anticiper son état de santé et prévenir "avant la date effective de l’animation", idem ?

Ce type de phrase ne doit plus être utilisé dans les notes que la hiérarchie nous envoie. Aucune place ne doit être laissée au mépris et au rabaissement. "Pour être efficaces, les systèmes d’enseignement ont avant tout besoin d’avoir des enseignants de qualité, fortement motivés." dixit le rapport de l’OCDE dévoilé le 13 septembre dernier sur le salaire des enseignants. Pour être "fortement motivés", il faut certes une meilleure reconnaissance économique mais aussi un plus grand respect. Sur ce deuxième point, notre hiérarchie a des cartes en main. La confiance devrait être notre "socle commun". Il semblerait que nous en soyons bien loin...

"Vous ne pouvez assister qu’à une seule conférence." On aimerait bien connaître les raisons qui ont valus pour aboutir à cette restriction...

Toujours dans la même note, il est écrit que les "enseignants participant aux réunions d’information syndicale auront 9 heures d’animations obligatoires et 3 à 6 heures d’animations au choix". Sur celle de Limoges 1, on peut lire "La particularité de cette année réside dans le fait que de nombreuses animations représentent des modules de 6 ou 9 heures indissociables. Les animations dites « obligatoires » sont uniquement sous forme de module de 9 heures" Ne pouvant donc pas dissocier les 9 heures d’animations obligatoires, si un collègue souhaite aller à une réunion d’information syndicale, il ne pourrait le faire que sur celles dites « au choix » ! Même formulation de dupe à Limoges 3 où "les blocs de 9h ne sont pas divisibles" et comme ils concernent les animations obligatoires... A Limoges 4, on parle aussi de 9h obligatoires tout en indiquant que les RIS peuvent être décomptées à la hauteur de 6h sans plus de précisions. A Limoges 5, la note technique d’inscription aux animations pédagogiques stipule que "Chaque directeur voudra bien vérifier pour chacun de ses adjoints le respect des contraintes ci-dessus." ! Depuis la réforme Darcos et l’organisation de la semaine scolaire sur 4 jours, nous nous sommes entendus avec l’administration (recteur, IA et SG de l’IA) pour que les RIS soient prises non sur le temps de présence devant élève mais sur les 18h d’animations pédagogiques, obligatoires ou non, au choix de l’enseignant, et non pas 9h ! Alors que l’exercice de ce DROIT est déjà de fait sérieusement contraint, voilà que l’on essaye de le contraindre encore plus. Nous ne pouvons pas l’accepter.

Dans toutes les écoles, investissons les réunions d’information syndicale ! Le SNUIpp-FSU 87 en a , chaque année, depuis sa création toujours organisées. Elles font partie du nécessaire échange avec l’ensemble de la profession pour faire avancer nos revendications et défendre nos droits. Faisons vivre nos droits, défendons-les, ne nous laissons pas faire !

JPG - 18.7 ko
droit syndical

 

20 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.