www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Publications et Revue de presse 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
22 novembre 2011

Bulletin syndical n° 200 de Novembre 2011

Compter, noter, comme on conte, on ôte...

Compter, noter, comme on conte, on ôte...

Evaluer, chiffrer, conter... de jolies sornettes pour endormir et effrayer, sans autre choix possible. Nous demander de détecter et signaler, en grande section de maternelle, les enfants « à risque » et ceux « à haut risque », les autres étant étiquetés « RAS », comme « Rien A Secouer » sans doute. Comme un hommage aux Beatles et à leur « Lucy in the Sky with Diamonds », LSD pour tout oublier, pour accepter l’inacceptable. Pas de sigle pour les enfants stigmatisés mais des mots, bien choisis, sans hasard aucun. Des mots qui font sens, des mots qui résonnent. Risque pour qui ? Pour eux-mêmes, pour nous, leurs enseignants, pour leurs parents, pour la Société ? Ne serait-ce même pas une question de Sécurité ? Mr Sarkozy n’avait-il pas dit que l’on pouvait repérer, dès l’âge de 3 ans, les délinquants de demain ? De quoi donner la nausée. Et avoir les mains sales. Si l’on n’y prenait garde...Et surtout que l’on ne vienne pas nous dire que le vocabulaire utilisé l’a été par maladresse. A ce niveau-là, pas de maladresse, seulement des tentatives pour encore pousser le bouchon plus loin. Dans une Société soumise aux agences de notation privées, qui n’aurait d’autre solution que rogner sur les dépenses publiques, sur le nombre d’enseignants, l’intelligence, l’émancipation sont ignorées. Nulle place à la réflexion, à la remise en question.

Tout chiffrer, pour imposer une idéologie implacable, basée sur la toute concurrence, avec ses gagnants mais aussi ses nombreux perdants. Idéologie qui ne saurait être remise en cause, la vérité des chiffres ne souffrant aucune contestation. Nous refaire le coup du caractère soi-disant scientifique de la formule. « L’espérance de vie augmente, alors il faut bien travailler plus longtemps » a permis de pénétrer les esprits et imposer ainsi un recul de société sans précédent. Mais partout de constater la dégradation de ses conditions de vie, de travail, cassant ainsi de plus en plus d’individus. De plus en plus de personnels en difficulté, qui n’osent pas en parler, de peur d’être jugé, mal jugé.

Aussi, la « RIS », « Réunion d’Information Syndicale » programmée ce mercredi 23 novembre dont le sujet porte sur les conditions de travail et les difficultés du métier d’enseignant, prend tout son sens. Et permet de faire vivre un droit, attaqué comme beaucoup d’autres, le droit à la formation syndicale.

Fabrice Prémaud Co-Secrétaire SNUipp-FSU 87

 

12 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.