www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Commissions Paritaires, Groupe de travail & audiences  / Compte-rendu d’audiences (IA, rectorat, mairies,...) ou du conseil de formation 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
29 novembre 2011

Compte rendu Audience intersyndicale avec la nouvelle Inspectrice d’Académie

lundi 21 novembre de 17H30à 19H45
L’intersyndicale Sgen-Cfdt, Snuipp-Fsu et Se-Unsa a rencontré la nouvelle Inspectrice d’Académie, Mme Anne-Marie BAZZO, nommée en Haute-Vienne le 10 octobre dernier. Elle était auparavant Inspectrice d’Académie Adjointe en Seine-Saint-Denis depuis mai 2009. Au préalable, nous sommes revenus sur les conditions de nomination de l’Inspectrice d’Académie. En effet, le départ « précipité » de l’ancien IA s’est fait à la demande du recteur de l’Académie de Limoges et c’est ce même recteur qui a choisi, après entretien de 3 candidats, la nouvelle Inspectrice d’Académie. Ce n’est que le prélude à un renforcement du pouvoir des recteurs qui vont contrôler l’ensemble des moyens dévolus aux académies. L’application de cette nouvelle « gouvernance » se fera au 1er janvier 2012.

CTP/Carte scolaire :

Nous sommes revenus sur le manque criant de moyens dans notre département : le rapport P/E qui situe la Haute-Vienne parmi les 15 derniers départements français avec des conséquences que nous avons tenu à rappeler :
- hausse continue du nombre d’élèves par classe,
- déficit de remplaçants (maladie et formation continue),
- suppression progressive des postes Rased,
- baisse continue de la scolarisation des 2 ans…

L’Inspectrice d’Académie a répondu qu’elle n’avait aucune indication concernant la carte scolaire 2012…même si elle s’attend à des retraits d’emplois en Haute-Vienne. Avec 5700 suppressions d’emplois dans le 1er degré pour 2012, il ne peut en être autrement.

Nous avons également souligné notre inquiétude dans les arbitrages académiques où seul le recteur décidera au final, quelles que soient les « demandes » de l’IA de la Haute-Vienne.

Des réponses qui ne permettent aucun « optimisme » !

L’IA a précisé qu’elle a demandé des remontées de terrain aux IEN afin de faire le point lors du prochain conseil d’IEN en décembre. Celle-ci a reconnu d’ailleurs ne pas bien être au fait de la réalité départementale chez nous.

CAPD :

Pour les commissions administratives, nous avons demandé que les documents de travail soient communiqués une semaine avant les commissions ce qui représente le délai normal !

Nous avons également demandé un calendrier pour les différentes opérations de CT et CAP afin de pouvoir planifier le travail et d’éviter les résultats du mouvement après la sortie des classes comme cela a été le cas en 2009 et 2011.

De même pour les comptes rendus des CAPD, nous avons demandé à les avoir dans des délais raisonnables. Il est vrai qu’un an après, il est difficile de se souvenir de certaines choses.

- Au niveau des postes ASH : lors du mouvement 2011, de nombreux dysfonctionnements sont apparus sur les postes ASH. L’administration devrait procéder à une révision des dénominations des postes ASH afin qu’ils correspondent à la fonction réelle des personnels et à une clarification des règles d’attribution des postes ASH. Nous avons demandé que l’étiquetage des postes dans l’ASH soit beaucoup plus clair et plus parlant pour les collègues.

- Respect des décisions prises en CAPD : Transformation des ASA (Autorisation Spéciale d’Absence) en décharges : le SNUipp-FSU rappelle qu’il a été victime d’une réduction de son volume de décharge d’un jour et demie. Comme chaque année, il avait renouvelé sa demande d’annualiser une partie de ses ASA, demande formulée le 7 juin. Depuis 10 ans, les décharges prises sur les ASA ne posaient aucun problème à l’administration Mais le 23 juillet dernier, par mail, le SNUipp-FSU a appris que cette organisation ne pouvait être reconduite. Et ceci après la tenue de la CAPD du 2ème mouvement, après que toutes les décharges y compris syndicales avaient été attribuées et la section organisée en fonction de ces décharges. Le 31 août dernier, l’IA d’alors (Mr Lobstein) avait assuré qu’il n’y avait pas lieu de s’inquiéter, qu’il n’avait qu’une parole et que l’organisation serait reconduite telle qu’elle l’avait été précédemment. Mais il est parti et sa parole avec lui… L’IA a répondu que la philosophie des ASA ne permettait pas une annualisation… Le SNUipp-FSU a dit que les précédents IA avaient pensé que les choses pouvaient être organisées de cette façon, qu’ils avaient accepté cette proposition. Ceci étant, si l’on voulait changer les choses, le plus correct aurait été de le faire avant la tenue de la CAPD. Celle-ci étant passée, revenir sur des décisions qui y ont été prises pose problème. L’IA a reconnu qu’en effet cela posait problème...

D’autre part, nous avons rappelé que des collègues avaient eu un changement dans leur affectation après la tenue de la CAPD et sans que leur avis ne leur ait été demandé. Nous avons tenu à expliquer que dans cette période où l’on n’arrête pas d’entendre parler de « suivi individualisé » (concept créé par opposition au principe de défense COLLECTIVE de nos droits), ces faits n’étaient pas tolérables. Tout comme d’ailleurs n’était pas acceptable de changer d’école de rattachement un brigade APRES la rentrée.

Relation et rôle de l’administration :

Un point particulier a été fait sur le rôle de l’administration concernant la prévention et l’explication des décisions prises ou à venir :
- modifications sur les payes : les changements sur les payes ne sont jamais annoncés et il faut aller chercher l’information pour avoir des explications. Cela concerne les indemnités, primes, Gipa, frais de déplacement, ISSR…
- changements d’échelon : l’administration doit communiquer sur le déroulement de carrière de certains collègues placés en CLM, en CLD, en détachement…
- formation continue : là aussi nous avons demandé à ce que les convocations soient envoyées à temps et que les (nombreux) changements soient annoncés au plus tôt. D’autre part, nous avons tenu à rappeler que son volume était en perpétuelle diminution et qu’elle était utilisée comme variable d’ajustement pour les remplacements maladie. Enfin, nous avons déploré qu’aucun stage n’ait pu être organisé los de la première période, les BFC étant utilisés en binôme avec les PES.
- nominations sur certains postes : selon nous, les refus d’attribution de postes doivent être explicités aux collègues concernés. - L’administration doit apporter une aide aux collègues en difficultés (y compris lorsque des difficultés professionnelles sont constatées).
- demandes particulières : lors de demandes particulières, l’administration doit répondre et expliquer les éventuels refus. L’an dernier les collègues qui avaient fait une demande d’allègement de service n’avaient pas reçu de réponse de l’administration.

Réunions IA/Directeurs :

L’IA veut rencontrer régulièrement les directeurs d’école sur un rythme minimum de 3 réunions par an, réunions qui se tiendraient par circonscription afin de faciliter le dialogue. A la question de la récupération de ces réunions supplémentaires, l’IA a répondu qu’il s’agissait « d’invitation », qu’il n’y avait pas besoin de récupération et que cela faisait partie des missions des directeurs ! Ces réunions ont pour objet une meilleure remontée des problèmes de terrain : sur la direction et le fonctionnement de l’école, il s’agit plutôt de cahiers de doléances ! Si le besoin de rencontrer les directeurs régulièrement peut paraître légitime, cela ne peut se faire que sur le temps de service, en récupérant ces réunions sur les 108 heures. Nous avons insisté sur la présence et la réaction rapide des IEN lorsque des problèmes surgissent dans les écoles et d’une manière plus générale sur le rôle de protection de l’Etat envers ses agents.

Inspections/Rapports d’Inspection/Evaluation :

Sur la transmission des rapports d’Inspection, l’IA s’est engagée sur un délai maximum de 2 mois entre l’inspection et le rapport. Nous avons rappelé que certains collègues attendent leur rapport depuis plus de ... 12 mois ! Selon elle, il ne peut y avoir de note sans un rapport écrit et elle veut que le délai de 4 ans soit respecté entre 2 inspections. Nous avons soulevé le délai trop long de la période où l’on peut être inspecté et les reports trop importants chez certains IEN…l’IA nous a indiqué qu’il avait été fait mention d’un délai d’une semaine maximum en conseil d’IEN. L’IA a mentionné ne rien savoir sur les projets du ministère concernant l’évaluation des enseignants… Un appel à candidature, par école, pour le livret scolaire informatique devrait être lancé afin de pouvoir l’expérimenter sur quelques écoles...

Pour le Snuipp-FSU : Liliane Raynaud et Fabrice Prémaud

Pour le SE-Unsa : Cyrille Chaleix et Jérôme Nogarède

 

13 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.