www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Actualités et actions locales 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
2 mars 2012

Carte scolaire 2012 | Toutes les mesures doivent être réexaminées !

Le SNUipp-FSU écrit au ministre

Carte scolaire | Toutes les mesures doivent être réexaminées

Communiqué de presse

Le ministre vient de réaffirmer que le solde des fermetures et des ouvertures de classes sera nul à la rentrée 2012 conformément à l’engagement du président Nicolas Sarkozy.

A l’évidence, sur le terrain, le verdict est tout autre. Aujourd’hui, le SNUipp-FSU est en mesure de dresser un panorama des arbitrages rendus par les Inspecteurs d’académie pour supprimer les 5 700 postes du budget 2012. Pour la plupart, ils sont consultables sur les sites des Inspections académiques.

Premier enseignement, la sanctuarisation de l’école primaire promise par le chef de l’État n’aura pas lieu. Sur 95 départements, ce sont près de 1 407 classes dont 200 en Éducation prioritaire qui s’apprêtent à être rayées de la carte à la rentrée prochaine. Deuxième indication, les postes RASED subissent une coupe claire historique. Près de 2000 d’entre eux manqueront à l’appel dont 1 200 maîtres E et 800 maîtres G.

Enfin, les coups de rabot portent aussi sur une multitude de postes indispensables au bon fonctionnement de l’école. Ainsi, disparaissent 846 postes de remplaçants, 100 maîtres-formateurs qui accompagnent les enseignants stagiaires, 143 conseillers pédagogiques, et 460 postes de soutien en Éducation prioritaire.

Ces chiffres accablants illustrent la triste réalité de la préparation de la rentrée 2012.

Si le ministre les conteste, le SNUipp-FSU lui demande de publier ses propres chiffres. Les familles qui placent leur confiance dans l’école ont droit à la vérité. On est, pour l’heure, loin des promesses présidentielles.

Le SNUIpp-FSU s’adresse donc par courrier au ministre pour lui demander de revoir sa copie au sujet de la carte scolaire 2012.

Dans tous les départements, les instances compétentes doivent à nouveau être réunies afin de réexaminer toutes les mesures de fermetures de classes et de postes.

Le SNUipp-FSU demande le gel des suppressions de postes pour le primaire à la rentrée 2012.

Paris, le 29 février 2012

Carte scolaire | Le SNUipp-FSU écrit au ministre

Monsieur le Ministre,

Alors que les Inspecteurs d’académie officialisent les mesures de carte scolaire imposant la suppression de 5 700 emplois au budget 2012, il nous est possible, aujourd’hui, de dresser un panorama des conditions de préparation de la rentrée prochaine. Force est de constater que l’engagement présidentiel de maintenir à la rentrée 2012 le même nombre de classes qu’en 2011 n’est pour l’instant pas tenu.

Les chiffres collectés par le SNUipp-FSU, suite aux arbitrages rendus par les Inspecteurs d’académie à l’issue des CTS (Comité Techniques Spéciaux) et des CDEN (Conseils départementaux de l’éducation Nationale ), font clairement apparaître un solde entre ouvertures et fermetures de classes largement négatif. Pour l’heure, dans 95 départements, nous comptabilisons la disparition de 1407 classes.

S’y ajoutent la suppression de 1949 postes d’enseignants spécialisés ainsi que 846 postes de remplaçants, 100 de maîtres formateurs en charge de l’accompagnement des enseignants stagiaires, 143 conseillers pédagogiques et 460 postes de soutien en éducation prioritaire.

Non seulement, ces mesures ne permettent pas d’absorber la dynamique démographique au primaire mais elles vont laisser sur le bord du chemin les élèves les plus en difficultés.

Toute les familles sont attachées à la sincérité des engagements pris envers l’ école et l’avenir de leurs enfants.

En conséquence, Monsieur le Ministre, je vous demande de procéder à la révision des mesures de carte scolaire 2012. Dans tous les départements, les instances compétentes doivent à nouveau être réunies afin de réexaminer toutes les mesures de fermetures de classes et de postes.

Afin de respecter la promesse du chef de l’Etat pris devant l’ensemble de la Nation, je vous demande de geler les suppressions de postes pour le primaire à la rentrée 2012.

Paris, le 1er mars 2012

 

16 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.