www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne

Vous êtes actuellement : Actualités et actions locales 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
4 avril 2012

Stages annulés du 2 au 6 avril : mais comment vont-ils faire l’année prochaine... ?

La situation du remplacement est toujours aussi catastrophique, donc :

"Pour faire face aux difficultés de remplacement, les stages de la semaine du 2 au 6 avril sont supprimés.

Les 7 BFC complèteront la brigade maladie maternité."

Et pour que ce soit complet, voilà la suite :

"La situation de la semaine suivante du 10 au 13 avril sera examinée jeudi 5 avril."

M Bustreau, joint ce jour (jeudi 5 avril), nous a dit que les stages du 10 au 13 avril étaient maintenus, malgré une situation "tendue".

Voilà ce qu’ont reçu ce jeudi dernier au soir les équipes de circonscription au sujet de l’annulation des stages du 2 au 6 avril. Le travail de préparation et d’organisation n’aura donc servi à rien ! Encore une fois... Les collègues qui se faisaient une joie de partir en stage doivent déchanter. L’échange, la formation, le croisement des regards, tout ça ne vaut pas bien cher ! Ou plutôt si, ça coûte trop cher ; d’ailleurs, une des mesures "phares" de la dernière carte scolaire a été la suppression intégrale de la Brigade Formation Continue. Mais alors, l’année prochaine, comment l’administration va-t-elle faire pour que les remplacements soient assurés ? Elle qui a supprimé 14 postes de remplaçants ! Pense t-on que le jour de carence aura des effets dissuasifs ? Que les collègues ne seront plus malades ? Que les grossesses n’existeront plus, ou alors seront interdites !!! Tout cela n’est pas sérieux.

Nous n’avons cessé de dénoncer ce dogme du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite dont une des conséquences est cette impasse dans laquelle on se trouve maintenant. Les postes ont été supprimés sans qu’aucun argument autre qu’économique n’ait été avancé. Mieux, les collègues victimes des suppressions ont pu se consoler par les vibrants témoignages de l’administration qui leur a expliqué qu’ils faisaient du bon travail et qu’ils étaient utiles mais que leurs postes ne pouvaient être maintenus, faute de moyens !

Il faut revenir sur ces décisions de cartes scolaires, massivement dénoncés encore cette année faute de quoi nous ne pourront qu’assister à la mise à mort du service public d’éducation. Au profit de qui...vous savez !

 

21 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp-FSU87 - 24 bis, route de Nexon 87000 Limoges - 05 55 43 27 30 - portable 06 71 64 13 33 - snu87@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 87 Haute-Vienne, tous droits réservés.